L’USSS ne méritait pas de perdre face au Stado Tarbes

  • À l’image de D’Hooghe (ici au plaquage), les Tarbais ont remporté le défi physique et empêché les joueurs de la Lèze de les dépasser au classement./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl
À l’image de D’Hooghe (ici au plaquage face à Meneghel), les Tarbais ont remporté le défi physique et empêché les joueurs de la Lèze de les dépasser au classement./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl

 

Pour ce premier rendez-vous de l’année, Saint-Sulpice recevait Tarbes avec pour objectif de leur prendre la 3ème place de la poule derrière Albi et Blagnac. Équipe surprise de ce début de saison, Saint-Sulpice-sur-Lèze a cette faculté à se sublimer dans ce genre d’événements à la maison. Mais Tarbes était prévenu : il ne fallait surtout pas perdre de points pour continuer à suivre la cadence des deux premiers et espérer jouer la montée.

Sous le soleil radieux de Gaston Sauret, tout le monde s’attendait à un match engagé et tendu. Les joueurs de la Lèze mettaient du rythme d’entrée de jeu et arrivaient à étouffer des Tarbais trop indisciplinés. Latapie déclenchait les hostilités avec une première pénalité quasiment face aux poteaux. Les locaux enchaînaient les relances et les temps de jeu. Avec une qualité de passe exceptionnelle, Roquebert (encore partout aujourd’hui) et les siens parvenaient à casser la défense et Gimeno allait planter le premier essai en coin au quart d’heure de jeu (8-0). Après 20 minutes apathiques, les visiteurs mettaient enfin de l’envie dans leurs attaques et, dès leur première incursion dans le camp adverse, arrivaient à recoller au score. Après un coup de pied pour lui-même, Pèes réceptionnait le ballon à la barbe de Jeudy pour aplatir sous les poteaux (8-7). La mi-temps sonnait après une nouvelle pénalité de chaque côté sur un score très serré (11-10).

Une ambiance électrique

Au retour des vestiaires, les deux équipes repartaient sur le même rythme et la partie devenait de plus en plus engagée. Les locaux perdaient leurs forces en mêlée et concédaient deux pénalités supplémentaires. Roquebert sauvait même son équipe d’un essai tout fait avec un placage destructeur. On pensait le score figé mais l’USSS parvenait à sortir de son camp pour mettre une dernière pression dans le camp adverse. 8 minutes d’arrêts de jeu devant la ligne, un carton jaune donné à la défense et tout un public qui attendait la décision inéluctable mais l’arbitre en décida autrement. De façon déconcertante et surprenante, l’essai de pénalité ne sera pas donné. Le coup de sifflet final sera donné dans l’incompréhension la plus totale et dans une ambiance très électrique.

SAINT-SULPICE-SUR-LÈZE 11 TARBES 16

MT : 11-10 ; 1.450 spectateurs ; arbitre : J. Pierre-Olivier (Occitanie)

Vainqueurs : 1E Pèes (26) ; 1T, 3P (38, 52, 75) Berbizier

Vaincus : 1E Gimeno (17) ; 2P Latapie (11, 39)

Évolution du score 3-0, 8-0, 8-7, 8-10, 11-10/11-13, 11-16

SAINT-SULPICE-SUR-LÈZE : Jeudy ; Soulisse, Hermet, Roquebert, Gimeno (o) Latapie, (m) Tebaldini ; Salis, Meneghel, Evrard ; Capezzone, Saux (cap.) ; Dufour, Soulage, Aka

Sur le banc : Milhorat, Caujolle, Bonhoure, Bonaldo, Doussain, Dejean, Cancian, Bousquet

Exclu. tempo. : Caujolle (73, carton jaune)

TARBES Berbizier ; Rubio, Paulet, Nu’u, Huyard (o) Pèes, (m) Lusero ; Paget, Méron (cap.), D’Hooghe ; Taputai, Woki ; Duny, Pretorius, Marmoiton

Sur le banc : Camy, Noui, Perez, Abat, Duluc, Noyer, Dumestre, Raou

Exclu. tempo. : Taputai (39, carton jaune), Woki (80, carton jaune), Marmoiton (86, carton jaune)