SAINT-SULPICE-SUR-LÈZE PRAGMATIQUE

Les Catalans du duo Hosea Gear (ex All Black et Toulousain) et Nicolas Grelon (passé par Colomiers et l’Usap entre autres) avaient perdu d’un point le weekend précédent face à Castanet, ils étaient donc bien motivés pour essayer de reprendre des points dans ce déplacement à Saint-Sulpice. Ils avaient des arguments à faire valoir après avoir contrarié de belles équipes et être passés près de la gagne bien souvent. Mais en face, les Saint Sulpiciens veulent continuer à engranger des points pour l’hiver (qui sera rude) avec dans deux semaines la réception de Blagnav. Ils étaient donc déterminés à ne pas perdre sur leur terrain, malgré une infirmerie de premier choix : Roquebert, Webley, Cabot, Roux pour ne citer qu’eux manquaient à l’appel… (résumé et photos par GR Vin)

Gardey a beaucoup relancé

Gardey a beaucoup relancé

Il ne fallait pas arriver en retard car dès les trois premières minutes, les buteurs de chaque camp ouvrent le compteur sur pénalités. Dans la foulée St Sulpice bénéficie aux 20m d’une autre pénalité, et choisit la touche. Mais Céret très bon dans l’alignement, on le reverra plus tard, chipe le ballon et se dégage. L’USSS maintient cependant la pression et joue beaucoup. Récompense avec Evrard qui aplatit (ou pas, ballon lâché sur le plaquage dans l’enbut ?) entre les poteaux, Doussain transforme. Pragmatiques les locaux ont bien géré leur temps fort de ce premier quart d’heure. Car ensuite ce sont les Catalans qui sont maîtres du terrain, jouent tous les ballons, bons en mêlée, bons en touche. L’arrière Denos (ex Auch et Oyonnax entre autres) met le feu sur tous les ballons. C’est donc logiquement que sur une mêlée aux 22m, une 8-9-14 parfaite sur le fermé, envoie l’ailier Arnaudies L. à l’essai. Duret peu en réussite par ailleurs, ne transforme pas, mais les siens reviennent à deux petits points. (10-8) Jusqu’à la 35ème minute, c’est une domination des blancs même si Gardey par deux fois sur des ballons de récupération montre que les locaux restent dangereux dès qu’ils ont la possession. Un carton jaune est distribué de chaque côté pour deux piliers qui ne trouvaient pas de solutions sur mêlée. Dans les 5 dernières minutes de ce premier acte, sous l’impulsion de son capitaine Saux en particulier, les Vert et Rouge reprennent la direction du jeu, et Doussain passe la pénalité. Il aurait même pu doubler la mise, score à mi-parcours de 13-8.

 

Denos à la manoeuvre
Denos à la manoeuvre

L’indiscipline catalane sanctionnée…

Changement total de décor au retour des vestiaires. St Sulpice profite d’entrée de sa supériorité numérique pour envoyer Pit à l’essai et prendre ainsi la direction du match. On assiste à une très bonne deuxième mi-temps des locaux conjuguée à un trou d’air des visiteurs très indisciplinés, écopant de trois cartons, ce qui les empêche d’exister. Doussain bon aussi dans la conduite du jeu, passe une nouvelle pénalité, alors que Méneghel conclut de façon magistrale une pénal touche pour faire basculer définitivement le match. Dans les cinq dernières minutes Céret qui fait beaucoup d’efforts, propose toujours du jeu, envahit les 22 adverse et cherche à revenir dans le bonus défensif. Ils croient le tenir suite à un essai après une pénal touche à la dernière minute mais Duret rate la transformation. Le point de bonus qui aurait finalement été mérité eu égard à la première mi-temps s’envole.

Céret déçu, devra se mobiliser pour accueillir Fleurance (auteur d’un match nul contre Narbonne) et ce sera un match à double enjeu. Saint-Sulpice serein, peut attendre Blagnac de bon pied pour un match de gala qui promet beaucoup.

Les joueurs : A l’USSS Saux encore rayonnant, Bonaldo et Evrard sur tous les fronts, Gardey à la relance Boyer précieux au centre et Doussain à la baguette méritent la citation.
A Céret : Denos bien sûr à l’arrière bon relanceur, le 8 Arnaudies G. parfait organisateur, Dufour pour son énergie et Giraud à la mêlée sont à citer.

Essai de Pit
Essai de Pit

Les réactions 

Florian Denos (Arrière Céret): Frustrant parce que chaque fois c’est pareil, on fait une belle première mi-temps et ensuite on fait beaucoup de fautes, on prend des cartons et on sort du match. A la fin, on se met dans les conditions d’aller chercher un point ce qui est bien mais ce sont toujours des petites fautes qui nous empêchent de conclure. On est solidaire, il ne nous manque pas grand-chose pour basculer du bon côté, un peu de discipline notamment. On arrive à exister même face à de grosses équipes, mais on prend vraiment trop de cartons. On est une équipe plus mobile que forte, et on essaye de faire du jeu même si on a aussi des temps faibles.

Tony Bonaldo (3ème ligne USSS) : On n’a pas respecté les consignes, on fait une mauvaise entame, on se réveille un peu tard alors qu’il y avait beaucoup mieux à faire. On prend 4 points c’est déjà ça, mais à la fin ils peuvent revenir dans le bonus.

Julien Gardey, arrière USSS : en première mi-temps on s’est fait bouger dans les rucks on se débarrassait du ballon pour prendre beaucoup de pression. A la mi-temps on se fait recadrer et après on a rejoué, c’est notre façon de faire et ça a payé. On aurait pu aller chercher un peu plus loin mais c’est déjà pas mal cette victoire. Il faisait beau, terrain parfait, c’était plutôt sympa de jouer les ballons, les coachs nous encouragent à le faire donc on ne s’en prive pas.

Saux, capitaine USSS : Au début, on est inexistants, on a perdu toutes les mêlées, en touche pareil. Après on a accéléré le jeu et  on a vu que ça pouvait être bon. On s’est bien fait remonter les bronches dans les vestiaires, de là, on a bien compris ce qu’il fallait faire. Il était hors de question de perdre, on a bien joué en deuxième mi-temps, et eux ont déjoué. Sûrement que l’on y est pour quelque chose. On gagne, c’est bien, mais à la fin ils nous mettent une grosse séance de ballons portés et de pick and go, on défend comme on peut, on se met à la faute, ils mettent un essai complètement mérité.

Saux met dans l'avancée
Saux met de l’avancée

Damien Denechaud co-entraineur USSS : Partagé sur la première mi-temps, après on est revenu avec de meilleures intentions, plus de jeu, les joueurs ont compris ce qu’il y avait à faire. En face, on avait une belle équipe qui a fait de bons résultats même si ce n’est pas toujours couronné de succès. Chez eux, ce sera compliqué mais bon, nous aussi on est dans le dur avec beaucoup de blessés et d’absents. C’est bien, car on a su gagner ce genre de match, ce que l’on n’aurait peut-être pas su faire avant. Notre banc a bien aidé aussi, les gars ont été performants.

Capdeviolle Denechaud attentifs
Capdeviolle et Denechaud attentifs

Nicolas Grelon co-entraîneur Céret : On repart sans rien, on aurait mérité un point vu la prestation globale, mais on fait trop de fautes. On est bien jusqu’à la mi-temps on prend ce carton juste avant et on recommence à 14. On a un trou d’air alors qu’il n’aurait justement pas fallu à ce moment là. Donc du coup c’est difficile d’exister à ce niveau qui est exigeant. Quand on met du volume, on est bien, on a une conquête relativement positive avec le ratio des stats mêlée touche, on est devant, mais 3 fois à 14 même 13, ce n’est pas viable.

Hosea Gear co-entraineur Céret : Pour moi c’est simplement la discipline qui nous manque, jouer à 14 pendant 30mn ce n’est pas possible. C’est aussi les détails dans notre attaque même si on a été bons dans la conquête. Il nous a manqué quelque chose pour finir. On avait quelques joueurs blessés, mais il faut s’adapter. On va travailler pour la semaine prochaine et bien finir le bloc. On prend beaucoup trop de cartons toutes les semaines et je dois trouver la solution car ce n’est pas normal.

Gear Grelon
Gear-Grelon, pas satisfaits de la discipline de leurs joueurs

Feuille de match

Saint Sulpice – Ceret : 25-16 (Mi-temps : 13-8)
Arbitre : M. Courbin (NA) – Spectateurs : 1200 environ

Vainqueurs : 3E Evrard (14) Pit (45) Meneghel (63) 1T (63) 3P Doussain (1, 35,53)
Carton jaune : Brunet (27)

Vaincus : 2 E Arnaudies L. (29) Collectif (80) 2P Duret (3, 48)
Carton jaune : Pomponio (27) Moutome (40)
Carton blanc : Faconnier (62)

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 10-8, 13-8 / 18-8, 18-11, 25-11, 25-16

Saint Sulpice : Gardey, Pit, Ferre, Boyer, Vaysse (o) Doussain, (m) Latapie, Bonaldo, Fourthies, Evrard, Dupreez, Saux (cap), Caujolle, Viozelange, Brunet
Sur le banc : Bedel, Meneghel, Makolo, Morel, Salis, Dejean, Claux, Dufour

Céret : Denos, Arnaudies L. , Coman, Perez, Faconnier, (o) Duret (m) Giraud, Arnaudies G., Flores (cap), Lopez, Dufour, Pardo Buytina, pomponio, Carmona, Melaine
Sur le banc : Duverge, Bimenyimana, Enrique, Aulet, Torres A. Torres J. Moutone