SAINT-SULPICE À DEUX DOIGTS…

Fédérale 1

Tahar et Fourthies se sont bien proposés mais les Saint Sulpiciens ont buté sur de solides visiteurs…/ Photo Seb Méric
Tahar et Fourthies se sont bien proposés mais les Saint Sulpiciens ont buté sur de solides visiteurs…/ Photo Seb Méric

> L’ESSENTIEL

En débutant en trombe (deux essais dans les vingt premières minutes), les visiteurs avaient clairement confirmé leurs ambitions et annoncé la couleur. Les Saint-Sulpiciens, après avoir relancé quelques bons ballons et montré leurs bonnes intentions sans pouvoir conclure, se retrouvaient vite en difficulté. Menés au score, privés de ballons en touche, avec une mêlée chahutée et réduits à 14 ils ne devront qu’à une belle réaction de la ligne d’avants terminée par l’essai de Milhorat d’ arriver à la mi-temps avec un déficit ramené à 10 points (7-17)

> LE FAIT DU MATCH

Au retour des vestaires et en cinq minutes, les Saint-Sulpiciens vont changer l’ambiance. C’est tout d’abord un jaillissement de Vaysse à hauteur de Boyer qui permet à Gardey de filer à l’essai. Avec la transformation suivie peu après de la pénalité monumentale de Roquebert des 60 mètres, le score de parité 17-17 va redonner espoir aux supporters. La rencontre restera longtemps indécise mais les locaux finiront par s’incliner tout près du but (23-25)

> LES HOMMES

Chez les Vauréens, Quéheille derrière un pack dense et dynamique a su organiser le jeu et, avec ses complices de l’arrière, mis de la vitesse sur tous les ballons.

Côté Saint-Sulpicien, Bonaldo avant sa blessure puis le jeune Tahar se sont montrés très combatifs comme Vaysse et Roquebert dans une équipe qui malgré des fautes d’indiscipline n’a pas démérité.

> ILS ONT DIT

Alexandre Albouy (coach de Lavaur) : «Durant vingt minutes on a joué à notre niveau et on a réussi à scorer puis on est retombé dans nos travers, Saint -Sulpice a bien fait ce qu’il avait à faire et aurait très bien pu l’emporter.»

Yohan Meneghel (capitaine de l’USSS) : «En première mi-temps on a été contrés devant et inexistants pendant vingt minutes. On a essayé de trouver des solutions mais on n’a pas réussi, ils étaient plus rapides que nous dans les lifts, en deuxième mi-temps on réussit à les dominer et revenir au score mais après on fait des fautes, on tcharre et on prend un jaune… à ce niveau on ne peut pas gagner quand on joue à 14 pendant 40 minutes. Lavaur c’est une belle équipe bien en place.»


Saint-Sulpice-sur-Lèze 23 – Lavaur 25

MT : 7-17 ; 767 spectateurs ; arbitre : M. Noirot (Languedoc)

Vainqueurs : 3E Gabriel (8), Queheille (22), Lasme (68) ; 2T (8, 22), 2P (25, 51) Queheille

Vaincus : 2E Milhorat (40), Gardey (41) ; 2T Boyer ; 3P Roquebert (45), Boyer (60,72)

Évolution du score : 0-7, 0-14, 0-17, 7-17/17-17,17-20, 20-20, 20-25, 23-25

SAINT-SULPICE-SUR-LEZE : Gardey ; Beille, Roquebert, Vaysse, Pit (o) Boyer, (m) Déjean ; Jouve, Fourthies, Bonaldo ; Raturat, Saux ; Caujolle, Y. Meneghel, Milhorat

Sur le banc : Viozelange, Fabre, Faure, Bedel, Raturat, Sentenac, Olié, M. Meneghel

Exclu. tempo. : Vaysse (18, carton jaune), Roquebert (50, carton jaune)

Lavaur : Sirven ; Tigneres, Gabriel, Hallinger, Lasme (o) Lenfant, (m) Queheille ; Maciotta, Lane, Auvergnas ; Potente, Gauthier ; Bertrand, Galy, Taumoepeau.

Sur le banc : Bortolozzo, Grolleau, Falga, Clergues, Nunes, A. Lenfant, Hecker, Burtilla