L’USSS y était presque…

  • Pas de nouvel exploit pour l'USSS./ Photo DDM, archives Valentine Chapuis

Auteur d’une première période parfaitement maîtrisée (3-17), Saint-Sulpice a lâché pris en suivant, chez des Catalans tout à coup révoltés (24-17)

Quel incroyable retournement de situation ! Absents du débat durant les 40 premières minutes, les Catalans ont finalement pris le meilleur sur une équipe de Saint-Sulpice elle aussi à deux visages. Un coup Docteur Jekyll, un autre Mister Hyde. Dominatrice durant 40 minutes et largement dominée par la suite au point de n’inscrire le moindre point ! Et à vrai dire, ce premier acte sérieux, appliqué, sentait bon la victoire, même si deux essais complètement négligés sur les derniers gestes ont tout fait capoter. Ravis de ces ratés, les Catalans s’en sortaient bien, sans oublier qu’au passage, Doussain exhibait son pied aléatoire face aux perches.

«À la pause, on s’était dit que si Céret ne nous était pas rentré dedans, ça allait sûrement tomber en deuxième mi-temps», souriait jaune le deuxième ligne Jean-Christophe Webley à la fin du match. «Et bingo ! Ce qui devait arriver est arrivé et on n’a pas su répondre. C’est vraiment rageant de laisser filer un match qui nous tendait les bras. Mais tant pis pour nous, on ne peut que se reprocher cette suite aux abonnés absents.»

C’est exactement ça. À partir de la 41e minute, les «rouge et vert» n’ont plus existé. Terminées les prises d’intervalles dans une défense locale beurrée. Sous l’impulsion de Giraud, Duvergé, Pardo et Fournials fraîchement rentrés au bon moment, le CS s’est révolté contre son adversaire, vainqueur au match aller, mais surtout contre lui-même…

Sous pression permanente, Saint-Sulpice était alors mis au supplice. Les sorties successives sur carton jaune des avants Webley et Caujolle profitaient aux Cérétans, qui inscrivaient deux essais. Un dernier sursaut d’orgueil sur deux pénaltouches successives aurait bien pu tout faire capoter, mais Céret redoublait de vigilance en défense pour s’octroyer un succès arraché aux forceps.


CÉRET 24 – SAINT-SULPICE-SUR-LÈZE 17

MT : 3-17 ; arbitre M. Simon (PACA). 700 spectateurs

Vainqueurs : 2 E de pénalité (60), Faconnier (66) ; 4P Colom (29), Fournials (47,53,58)

Vaincus : 2 E Beilles (20), Pit (37) ; 2 T et 1 P Doussain (25)

CÉRET : L. Arnaudies ; Bosch, Perez, Margail, Moutomé ; (o) Colom, (m) Torres ; Gateau, Druais, Granal ; Enrique, Fiche ; Bimenyimana, Carmona, Melaine

Sur le banc : Goullet, Duvergé, Viguier, Lopez, Giraud, Fournials, Faconnier, Pardo

Carton jaune : Faconnier (77)

SAINT-SULPICE-SUR-LÈZE : Gardey ; Pit, Ferre, Roquebert, Beilles ; (o) Doussain, (m) Latapie ; Salis, Bonaldo, Fabre ; Webley, Saux ; Caujolle, Vozelange, Aka

Sur le banc : Brunet, Milhorat, Eychenne, Eurad, Morel, Dejean, Claux, Dufour

Cartons jaunes : Wesley (50), Caujolle (60)

A. B.