L’USSS S’INCLINE AVEC LES HONNEURS

Fabien OLIE alerte ses trois-quarts

 

CASTANET 29 – USSS 15

Pour arriver à leurs fins, les Castanéens ont dû batailler jusqu’à 61e minute contre une formation de Saint-Sulpice qui n’a jamais fermé le jeu et jouant son rôle d’arbitre sans état d’âme bien que son championnat soit terminé. De la patience et beaucoup d’envie ont animé les locaux sérieux dans leur entreprise. Mené à la 51e pour la première fois, Castanet a immédiatement remis le train en marche pour aller chercher la victoire puis le sésame en plus. Dimanche, les calculs seront plus précis à l’orée de la dernière journée avec un derby à Blagnac. Mais avant il faudra passer l’étape de Bagnères. Saint-Sulpice, il attendra patiemment la fin de cette saison avec deux réceptions (Lavaur et Bergerac).

> LES HOMMES

Le pilier Cazes aura été dans tous les bons coups notamment dans le jeu ouvert avec une participation décisive pour le troisième essai. Vergé, D’Aram de Valada et Bonnot ont tenu leur rôle en mêlée alors que Verdier a su distiller les bons ballons. Martin et Guérin (superbe 4e essai) ont été des ailiers très présents.

Chez les visiteurs, Saux et Webley n’ont pas résigné à la tâche, facilitant un Déjean à l’aise derrière son pack, Beilles et Gardey ont essayé, en vain, de relancer le jeu.

> ILS ONT DIT

Eric San Vicente (co-entraîneur de Castanet) : «Les adversaires nous ont longtemps contrariés. En respectant les consignes, les joueurs ont rempli le contrat. Maintenant place aux deux derniers matches.»

Fabrice Capdeviolle (Saint-Sulpice) : «Nous ne voulions pas fausser le championnat. Après c’est difficile de faire plus quand il n’y a plus rien à jouer.»