L’USSS FAIT TOMBER L’OGRE ALBIGEOIS

Six matchs, six victoires (la dernière écrasante face au voisin graulhétois 77-0), cinq bonus offensifs, 293 points inscrits, 63 encaissés: le moins que l’on puisse dire, c’est que le SC Albigeois (1er, 31 points) avait parfaitement négocié son entame d’exercice dans la poule 3 de Fédérale 1. Les jaune et noir savaient néanmoins qu’un délicat déplacement les attendait ce dimanche. En effet, bien calée derrière les favoris de la poule, l’US Saint Sulpicienne (4è, 18 points) réalisait elle aussi un très bon début de championnat. Intraitables à domicile (3 matchs, trois victoires), les Rouge et Vert comptaient vendre chèrement leur peau dans un Stade Gaston-Sauret généralement peu enclin à laisser les visiteurs repartir avec le sourire… (par Marco Matabiau/ Photos Sébastien Méric et GR 20).

D’entrée, Albi utilisait le fort vent et occupait le camp des locaux par le long jeu au pied de son arrière Caminati. Pour sa part, Saint Sulpice se montrait agressif (dans le bon sens du terme) et bien présent sur les points de rencontre. Dans l’alignement, l’Argentin Capezonne captait proprement la balle et le maul s’organisait. L’ouvreur Doussain héritait du ballon et délivrait un judicieux coup de pied rasant dans le dos de la défense, mais Caminati veillait même s’il concédait une mêlée à cinq mètres. Celle-ci ne donnait rien (5è).  Quelques instants plus tard, la fougue des rouge et vert se retournait contre eux. Salis était sanctionné pour un plaquage à retardement sur Caminati (très sollicité en ce début de rencontre) mais la pénalité obtenue était ratée par Russell (8è). L’ouvreur albigeois se voyait offrir une nouvelle opportunité mais ratait à nouveau, des 35 mètres, l’occasion de déflorer le “planchot” (11è).

Albi Saint Sulpice
Caminati (ici sous la pression d’Hermet) a beaucoup usé du pied (et du vent) dans le premier acte (Photo GR20).

“Saint Sul” allumait la première mèche : Roquebert récupérait un ballon en fond de terrain, faisait mine de jouer au pied puis optait pour une relance plein champ. Le trois-quart centre transperçait le premier rideau (avec un superbe pivot à la clé) puis s’échappait avant de servir Jeudy côté gauche. L’arrière, repris, libérait néanmoins et l’action rebondissait. La ligne de défense tarnaise se mettait à la faute. Doussain tentait d’inscrire trois points mais son coup de pied fuyait les barres (13è). Les Saint-Sulpiciens maintenaient la pression et forçaient la mêlée albigeoise à déjouer, mais Doussain n’ajustait toujours pas la mire, vraisemblablement gêné par le vent tourbillonnant (18è). Les locaux subissaient un coup d’arrêt quand le seconde ligne Capezonne écopait d’un carton jaune pour une faute dans un maul (21è) mais géraient bien l’infériorité numérique, plaçant Roquebert, véritable couteau suisse (version XXL) en position de numéro huit sur leurs mêlées offensives.

USSS Albi (5)
La pluie et le vent ont rendu le ballon souvent difficile à maîtriser (Photo Sébastien Méric).

Saint Sulpice ouvrait enfin le score. Suite à un hors-jeu de la défense albigeoise, Doussain trouvait la cible des 40 mètres (3 – 0, 33è). Le SCA réagissait dans la foulée: usant de leur arme favorite, à savoir le ballon porté, les jaune et noir obtenaient une pénalité que Russell, en bonne position, convertissait (3 – 3, 36è). L’USSS remettait les mains sur le volant en toute fin de période et se voyait offrir une pénalité après une obstruction du pilier Nevers (un ancien de la maison rouge et verte) sur Jeudy. Roquebert s’y essayait mais, de la mi-terrain, ratait la cible (39è). M. Masse sifflait la pause quelques instants plus tard.

Saint Sulpice Doussain
Malgré un vent difficile à dompter, Doussain a été précieux tant dans le jeu courant que dans ses tentatives de but (Photo GR20).

Saint Sulpice maîtrise, Albi finit fort

La seconde période voyait l’entrée de Bonaldo en numéro huit côté “Saint Sul”, Meneghel glissant au talonnage à la place de Viozelange. Albi continuait d’accumuler les approximations: le demi de mêlée Magnaval jouait haut mais son coup de pied trop court entraînait le hors-jeu de position de bon nombre de ses coéquipiers. Doussain ne se faisait pas prier et rajoutait trois points (6 – 3, 43è). Quelques petites chamailleries venaient ensuite perturber le bon déroulement de la rencontre. Nevers, décidément peu à son aise depuis quelques minutes, écopait à son tour d’un carton jaune (45è). A trente minutes du terme, Albi faisait entrer du sang neuf en première ligne (Casal, Escur et Chocou), espérant sans doute booster le reste de l’équipe. Néanmoins, les Tarnais concédaient une nouvelle pénalité que Doussain ne parvenait à convertir (52è). Saint Sulpice gardait son emprise sur le match. La défense haute et agressive faisait déjouer les Albigeois, qui laissaient échapper de nombreux ballons. Sur l’un d’eux, Roquebert poussait au pied mais, après une sérieuse lutte à la course, Caminati le devançait d’une courte tête pour dégager son camp (58è).

Saint Sulpice Albi
A l’image de son équipe, Tébaldini (9) n’a rien lâché, même face au colosse albigeois Essid (Photo GR20).

Albi, cantonné dans ses 40 mètres, ne réussissait toujours pas à remettre la main sur le ballon. A l’inverse, l’USSS assurait sa conquête (autour du capitaine Saux) et obtenait deux pénalités en trois minutes. La première était de nouveau manquée, mais Doussain réglait la mire sur la seconde (9 – 3, 70è). Se sentant véritablement en danger, les joueurs du SCA sortaient enfin de leur torpeur, gagnaient une pénalité sur mêlée, optaient pour la pénal touche, mais voyaient le ballon confisqué dans les airs par l’intraitable Saux. A quelques minutes du terme, les nouveaux entrants côté visiteur (Tavalea et Vasiunubu) se mettaient en évidence, mais les locaux s’arc-boutaient en défense et ne lâchaient rien. Russell essayait même une chandelle dans les 22 mètres mais ses coéquipiers, montés à la lutte pour le ballon face à Jeudy, commettaient un en-avant dans l’en-but (77è). Dans les ultimes instants, les pénalités se succédaient: Albi optait pour deux pénal touches, puis deux mêlées. Sur la dernière, le pack saint sulpicien fournissait un dernier effort, bousculait son homologue et récupérait le ballon ainsi qu’une pénalité. Doussain dégageait en touche et mettait un point final à la rencontre. Saint Sulpice pouvait exulter.

Saint Sulpice
Un dernier effort sur la ligne: la mêlée saint sulpicienne scelle le sort de cette rencontre (Photo GR20).

Arrivés grandement favoris du fait de leur entame de championnat (et toujours premiers de poule au terme de ce match), les Albigeois ont pourtant dû se contenter du point de bonus défensif. Amorphes une grande partie de la rencontre, ils ont le plus souvent subi les vagues adverses sans parvenir à imprimer le rythme qu’ils souhaitaient à la rencontre. En seconde période, face au vent, il aura fallu attendre les cinq dernières minutes pour les voir passer la ligne médiane balle en mains. Les changements opérés ont quelque peu dynamisé l’ensemble, mais c’était trop peu trop tard pour perturber les locaux. Le collectif a dans l’ensemble failli, même si Whetton (très à son aise dans l’alignement) et Pardakthy (précieux dans les zones de rucks) ont joué une belle partition. Nul ne doute que les hommes de Romain Lalliard et Arnaud Méla voudront remettre les pendules à l’heure pour la venue de leurs dauphins blagnacais au Stadium.

Albi Russell
Russell (ballon en mains) trouve un petit intervalle en seconde période, mais la défense des Rouge et Vert veille au grain (Photo GR20).

Comme ils en ont désormais pris l’habitude, les Saint Sulpiciens ont encore une fois montré qu’ils savaient se mettre à la hauteur de l’événement. Le SCA a, comme Angoulême (2012) ou encore Narbonne (2019), rendu les armes à Gaston-Sauret. Si l’on est tenté de parler d’exploit (au vu du classement et du budget des deux formations), la physionomie du match nous pousse à plus de raison. L’USSS était ce dimanche la meilleure équipe sur le pré. Dès l’entame (et face au vent), les joueurs de Victor Labat et Olivier Argentin ont donné du rythme (dans des conditions difficiles) et ont dominé toutes les phases de combat collectif, notamment les zones de ruck. Malgré l’absence du gaucher Caujolle, la mêlée a tenu tête à son homologue et le capitaine Saux a plané sur la touche. La charnière Tébaldini – Doussain a parfaitement mené la jeu. Quant à Roquebert, il a encore une fois régalé son public, donnant le ton du match sur ses premières charges. Il s’agira maintenant de ne pas se relâcher et d’aller bonifier ce succès sur la pelouse du Sporting Club Graulhétois.

Saint Sulpice
De gauche à droite: Gagnidze, Dufour et Aka. Titulaires et suppléants saint sulpiciens ont fait œuvre commune pour venir à bout des Albigeois (Photo GR20).

Réactions

Victor Labat (co-entraîneur, USSS) : “Énormément de joie et de fierté. On avait demandé à faire un match stratégique. Le cœur, on sait qu’on l’a toujours dans ce genre de rencontre. Les joueurs ont respecté le plan face à une équipe très dense, mais au final très peu ambitieuse. Peut-être que les conditions nous ont aussi avantagés. Ce match, si on le joue 10 fois, on le perd 9, mais aujourd’hui, on a gagné. On ne peut que féliciter le groupe pour ce qu’il a accompli.”

USSS Albi (21)
Les ballons portés étaient l’une des forces albigeoises mais les joueurs du SCA les ont trop peu utilisés (Photo Sébastien Méric).

Arnaud Méla (Entraîneur, SCA) : “Déçu parce qu’on avait travaillé toute la semaine sur une stratégie de manière à ne pas nous retrouver chez nous, à occuper le terrain adverse et leur mettre la pression. On voulait aussi avoir une bonne conquête. De ce coté-là, c’était plutôt bien. Cependant, notre plan d’occupation n’a pas été à la hauteur pour rivaliser. On aurait dû les coincer dans leur camp. On l’a fait par à-coups, on n’a pas réussi à rester chez eux. Il nous manque un peu de réussite au pied aussi. On n’a peut-être pas non plus assez utilisé les ballons portés, qui sont un de nos points forts. On avait pourtant fait une bonne semaine de travail, mais on n’est pas parvenus à valider le boulot.”

Arnaud Méla Albi
Arnaud Méla et les siens doivent désormais laisser la déception derrière eux, et préparer la réception de Blagnac (Photo GR20).

Benjamin Roquebert (Trois-quart centre, USSS) : “On va retenir la victoire. La manière un peu moins. C’était très compliqué du fait des conditions météo, mais on a fait ce qu’il fallait. On a su les contrer en mêlée et en touche. Sur l’envie, on a mis assez d’intensité pour pouvoir l’emporter (…)  Heureusement qu’on avait une semaine de repos, on a pu bien récupérer. On a mis le curseur à fond. Pour nous, c’est un match à huit points.”


Feuille de match

A Saint Sulpice sur Lèze (Stade Gaston-Sauret): US Saint Sulpicienne Sporting Club Albigeois (mi-temps:).

Arbitrage: M. Frédéric Masse (Ligue Sud PACA) assisté de MM. Nicolas Bridoux et Martial Nin (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: à l’USSS, Capezonne (21è); au SCA, Nevers (45è).

Pour l’USSS: 3 pénalités (33è, 43è, 70è) Doussain.

Pour le SCA: 1 pénalité (36è) Russell.

Composition USSS: Jeudy; Soulisse, Hermet, Roquebert, Beilles; Doussain (o), Tébaldini (m); Meneghel, Evrard, Salis; Capezonne, Saux (cap); Dufour, Viozelange, Bousquet.

Sur le banc: Aka, Eychenne, Bonhoure, Fabre, Bonaldo, Déjean, Cancian, Gagnidze.

Entraîneurs: Victor Labat et Olivier Argentin.

USSS Albi (25)
Les Saint Sulpiciens sont tout à leur joie: ils viennent de faire tomber un des favoris à la montée en Pro D2 (Photo Sébastien Méric).

Composition SCA: Caminati; Sicart, Petre, Bertrand (cap), Decrop; Russell (o), Magnaval (m); Essid, Calas, Pardakthy; Guillaume, Whetton; Nevers, Feltrin, Jean-Jacques.

Sur le banc: Casals, Escur, Veyrac, Tavalea, Doan, Vasiunubu, Mafi, Chocou.

Entraîneurs: Romain Lalliard et Arnaud Méla.

Albi
Pour la première fois de la saison, Albi a mis genou(x) à terre (Photo GR20).