La portion congrue pour l’USSS

 

Entre une équipe d’Aubenas mieux équipée dans tous les secteurs et une équipe de Saint-Sulpice venue sans grandes ambitions, il n’y a pas eu vraiment de match hier.

D’entrée, Aubenas s’installe dans le camp Haut-Garonnais avec pour objectif de prendre les devants rapidement. Si Pecheux échoue une première fois, il ouvre le score à la suivante, à 20m (5 e). Les intentions sont louables, mais brouillonnes et le rythme n’est pas très élevé. Cela profite à Boyer qui, en deux occasions, sanctionne des fautes ardéchoises et permet à Saint-Sulpice de mener (6-3). Cette courte avance a le mérite de vexer Aubenas et sur le renvoi, la réaction est immédiate : le RCAV assiège le camp de son adversaire et Gontard sert dans l’intervalle Cebe qui sprint jusque dans l’en-but (18e). Aubenas reprend l’avantage, pour ne plus le lâcher. Le match est agréable et progressivement, les Ardéchois imposent leur puissance, poussant Saint-Sulpice à la faute. Brunet écope d’un carton (29e) et la supériorité numérique permet à Blanc d’accentuer le score au large (32e). Les Haut-Garonnais souffrent le martyr en mêlée et en sont réduits aux expédients. Morel laisse lui aussi ses coéquipiers 36e), ce dont profite Aubenas pour enfoncer le clou sur une pénaltouche, conclue en force par Mchelidze (37e). À l’approche de la pause, Boyer rajoute trois points de plus, ce seront les derniers pour son équipe.

Dès la seconde période, Aubenas assiège de nouveau le camp des coéquipiers de Dejean. Les occasions se multiplient pour les Ardéchois. Verot, puis Blanc commettent des en-avants à quelques mètres de la ligne alors que le plus dur semblait fait… Il faut dire que les Haut-Garonnais défendent bien aussi, usant de quelques ficelles, mais ça tient. Alors que le coaching commence à intervenir, une nouvelle poussée d’Aubenas à quelques mètres de la ligne offre à Helmer l’occasion de donner un judicieux coup de pied pour Erasmus qui, en bout de ligne, aplatit (60e). Le match est assez décousu et Saint-Sulpice revient quelque peu dans le camp d’Aubenas, mais la maladresse ne lui permet pas d’assurer les pénaltouches. Alors que l’on s’achemine vers la fin du match, Lavaux déchire toute la défense de l’USSS et offre sur un plateau un essai à Pecheux, ravi de l’aubaine (79e).


aubenas 36 – saint-sulpice 9

MT : 22-9 ; arbitre : M. Carbonnel (Auvergne-Rhône-Alpes) ; 1700 spectateurs.

Vainqueurs : 5 E Cebe (18), Blanc (32), Mchelidze (37), Erasmus (60), Pecheux (79), 4T Pecheux (18, 32, 60, 79), 1P Pecheux (5).

Vaincus : 3P Boyer (10, 16, 40).

AUBENAS-VALS : Andreu ; Erasmus, Verot, Blanc, Pecheux ; (o) Lavaux, (m) Helmer ; Aletti, Naikadawa, Cebe ; Gaune, Fulachier ; Mchelidze, Gontard (cap.), Postiglioni. Entrés en jeu : Leman (73), Perez (69), Kotze (52), Bruchet (57), Tricoit (67), Renou (73), Charousset (67), Belhaouari (52).

SAINT-SULPICE-SUR-LEZE : Pit ; Vaysse, Ferre, Boyer, Beilles ; (o) Latapie, (m) Dejean (cap.) ; Salis, Evrard, Morel ; Eychenne, Makolo ; Dufour, Viozelange, Brunet. Entrés en jeu : Bedel (30), Bouilhac (62), Roux (30), Du Preez (m-t), Bonaldo (47), Fourthies (47), Claux 62), Dinnat (62).

Carton jaunes : Brunet (29), Morel (36).