Catégorie : Non classé

SAINT-SULPICE : BIEN PLUS QU’UN BONUS

Fédérale 1

Saux (ici au grattage) s'est démené comme un beau diable. En vain./ Photo DDM, Seb Méric
Saux (ici au grattage) s’est démené comme un beau diable. En vain./ Photo DDM, Seb Méric

> L’ESSENTIEL

Face à un des ténors de la poule qui disputait hier sa première sortie officielle, les Saint-Sulpiciens ont fait mieux que se défendre. Les hommes du tandem Labat-Denechaud ont en effet donné bien du fil à retordre à un adversaire pas encore au point, qui a longtemps été bousculé et privé d’initiative. En attaquant pied au plancher, Saint-Sulpice a eu les opportunités de prendre le large mais Doussain et Roquebert n’étaient pas dans un bon jour, laissant 12 points au pied. Tout le contraire du buteur drômois, Javaux, qui a lui transformé toutes les opportunités qui s’offraient à lui. On appelle ça le réalisme. Tendance confirmée en début de seconde période sur un ballon saint-sulpicien qui ne trouvait pas la touche mais… Tuatagaloa amorçant une relance foudroyante de ses 30m, éliminant quatre défenseurs adverses avant de trouver Peleseuma au relais qui servait Lacour venu à hauteur pour un essai un peu contre le cours du jeu. Touché mais pas coulé, Saint-Sulpice va ensuite presser, se rapprocher sur une pénalité de Doussain et un drop de Roquebert (12-16 à la 58e), puis opter pour la pénaltouche à l’heure de jeu à l’issue d’un temps fort dans les 22m adverses. Las, face à des Drômois sur leurs gardes, les coéquipiers de Meneghel ne trouveront pas la faille et devront laisser la victoire aux hommes de Johann Authier, tout heureux au final de s’en tirer à bon compte.

> LES HOMMES

On l’a vu transpercer à maintes reprises le rideau drômois, percuter, passer, buter, plaquer : Roquebert a été énorme une fois encore. Dans son sillage, Saux et Cabot ont été de formidables soutiens, alors que Doussain s’est démené sans compter. Mention également à la mêlée saint-sulpicienne. Dans les rangs du ROVAL, Tuatagaloa par ses accélérations et ses relances a été un danger permanent, bien épaulé par Vaffier dans ce domaine. Devant, Arrabat et Hannoyer ont tout fait pour enrayer la fougue adverse.

> ILS ONT DIT

Damien Denechaud (co-entraîneur de Saint-Sulpice) : «Je n’ai pas vu trop de différence entre une équipe qui s’entraîne deux fois par semaine et une équipe de pros. Je suis fier de la prestation de mon équipe. Je pense que nous avons gagné le respect de nos adversaires (…) Nous avons tenu le ballon mais nous n’avons pas été récompensés.»

Johann Authier (manager de Romans-Valence) : «Ils nous ont mis en difficulté, nous ont ralenti. Heureusement qu’ils ratent pas mal de points. Nous, nous avons déjoué en ne respectant pas les consignes. J’ai le sentiment que l’on se repose plus sur nos individualités que sur une force collective.»


saint-sulpice 12 – romans-valence 16

MT : 6-9 ; arbitre : M. Masse (Côte d’Azur) ; 850 spectateurs.

Vainqueurs : 1E Lacour (48), 1T et 3P (13, 21, 32) Javaux.

Vaincus : 3P Roquebert (8, 28) et Doussain (53), 1D Roquebert (58).

Évolution du score : 3-0, 3-3, 3-6, 6-6, 6-9 / 6-16, 9-16, 12-16.

US SAINT-SULPICE : Gardey ; Vaysse, Ferre, Roquebert, Beilles ; (o) Doussain, (m) Déjean ; Fourthies, Cabot, Fabre ; Faure, Saux ; Roux, Meneghel (cap.), Caujolle.

Sur le banc : Viozelange, Aka, Webley, Salis, Bonaldo, Latapie, Bernard, Dufour.

Exclu. temp. : Roux (36, faute technique).

ROMANS-VALENCE : Vaffier ; Reynaert, Lacour, Peleseuma, Tuatagaloa ; (o) Javaux, (m) Faltrept ; Arabat, Lespinasse, Barrière ; Hannoyer, Cotte ; Brison, Larrieu (cap.), Badiu.

Sur le banc : Colliat, Royer, Goumat, Bahraoui, Faure, Neisen, Hunt, Sharashidze.

Exclu. tempo. : Arbat (28, antijeu), Badiu (36, faute technique).

LES RESULTATS

Yohan Meneghel mène la danse…

 

Dimanche 9 Septembre 2018

M16 : A Lannemezan, victoire contre Pamiers 24 à 5

M18 : A Lannemezan, défaite contre Pamiers 59 à 10

A Gaston-Sauret ; USSS Espoirs – Portet 1 : 29 à 21

A Gaston-Sauret : USSS 1 – ROVAL XV : 12 à 16

 

DU TRES LOURD A GASTON-SAURET

 

 

Le VALENCE-ROMANS-DROME-RUGBY est issu de la fusion en 2016 des deux clubs Drômois de Valence et Romans, qui ont en leur temps fréquenté l’élite du rugby français avec pour chacun d’eux leur lot d’anciens internationaux (Elie Cester pour Valence , Roger Gensanne, Nicolas De Grégorio…pour Romans).

Aujourd’hui le ROVAL XV est constitué de joueurs « pro », dont la dernière recrue  le 3/4 centre international Néo-Zélandais Nigel Hunt (176 matchs en Top 14 et Pro D2, récent Champion de France Pro D2 avec Grenoble et sacré meilleur joueur de ProD2 lors de la saison 2011/2012), ainsi que le demi de mêlée Nicolas Faure (ex-Bourgoin) qui n’est autre que le frère de notre 2e ligne Julien Faure (voir page 4 de la Béchigue).

Les Drômois, dans la poule F1 Elite la saison dernière n’ont d’autres ambitions que de terminer dans les deux premières places de la poule afin de se qualifier et prétendre ainsi à l’accession en PRO D2.

On le voit, après NIMES, la tâche s’annonce encore plus redoutable pour nos « vert et rouge » qui tenteront face à un tel adversaire de faire preuve d’un grand courage et de détermination afin de figurer et de ne pas céder face à une telle écurie.

L’affiche est alléchante et ne manquera pas d’attirer la foule des grands jours à Gaston-Sauret. Coup d’envoi 15h30

En lever de rideau, nos Espoirs de l’USSS ouvriront les débats en recevant l’équipe de PORTET SUR GARONNE à 14h.

Pendant ce temps, nos Juniors et Cadets se rendront à Lannemezan afin d’y rencontrer Pamiers, en matchs de barrage.

PORTES OUVERTES A L’ECOLE DE RUGBY DE LA VALLEE DE LA LEZE

Les M12 de la saison  écoulée

L’ECOLE DE RUGBY : C’EST QUOI ?

Des valeurs importantes

Le rugby est tout d’abord un sport d’équipe, qui permettra à votre enfant de s’épanouir au sein d’un groupe et d’avoir un véritable rôle. Il va donc l’aider à développer plusieurs valeurs, notamment le respect, le partage, mais aussi la solidarité, des qualités qui sont très importantes au rugby. En effet, dans ce sport, c’est l’équipe qui gagne et l’action de chacun va permettre de mener à la victoire. Il s’agit donc d’une bonne activité si votre enfant est plutôt introverti et timide, car il va pouvoir se faire des amis et avoir des responsabilités envers eux.

Le rugby, une pratique pour tous ?

Contrairement à ce que vous pourriez penser, le rugby est un sport ouvert à tous (et même aux filles…), même si votre enfant vous semble petit et fragile. En effet, c’est l’avantage de ce sport : tous les postes ne nécessitent pas forcément d’être fort et grand, et tout le monde peut donc y jouer. Votre petit trouvera forcément sa place au sein de l’équipe, qu’il soit un garçon ou une fille d’ailleurs.

Vous pouvez inscrire votre enfant au rugby dès ses 5 ans, même si à cet âge-là, la pratique ressemble davantage à un jeu géant avec un ballon ovale. Les enfants apprennent en effet à jouer avec le ballon, à s’attraper les uns les autres et à se laisser tomber sur le sol. C’est aux environs de 13 ans qu’ils commencent réellement à jouer avec les véritables règles.

Le rugby a l’avantage d’être un sport vraiment complet, car il fera travailler votre enfant aussi bien sur le plan physique que mental. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est vivement recommandé aux petits qui ont du mal à canaliser leur énergie.

L’Ecole de rugby de la Vallée de la Lèze ouvre ses portes ce samedi 8 Septembre , dès 14 Heures, au Stade Gaston-Sauret de St Sulpice, venez faire un essai, il sera transformé…N’hésitez pas à vous rapprocher des éducateurs et encadrants qui seront présents à cette journée.

Vous connaissez le porcelet cuit au four ?

Ici, Julien Faure, en compagnie de son Papa Thierry, de sa compagne Aurore et du petit Gabin…depuis est arrivée la petite soeur Lou.

Vous connaissez le porcelet cuit au four ?

Si non, vous pourrez trouver ce met succulent à la Boucherie du rugby à XV, à PORTES LES VALENCE (Drôme) . C’est la spécialité de la maison. Ça nous fait un peu loin, mais ça vaut le détour…

Vous y serez accueillis et servis par le Boucher-Charcutier Thierry FAURE et par son épouse Marie-Christine, Maîtres des lieux, et si vous avez un peu de chance vous pourrez y croiser leurs deux enfants, Julien, solide 2e ligne de l’U.S. St Sulpicienne (1m92 – 125 kg) et son frérot Nicolas, brillant demi de mêlée de Roval XV, le club local.

Et, si vous n’avez pas la chance de voir les deux rejetons à la boucherie paternelle, alors vous les trouverez ce Dimanche 9 Septembre, au Stade Gaston-Sauret de St Sulpice, face à face, sous deux maillots différents et avec la même volonté d’un découdre, comme leur a inculqué le père, fana de rugby qu’il a lui même pratiqué dans sa jeunesse, au poste de 2e ligne,  à MONTMEYRAN (Drôme)

Quant à la maman, si vous n’avez pas le bonheur de la rencontrer à la Boucherie, vous pourrez l’entendre dans les tribunes de Gaston-Sauret, car les kilomètres ne leur font pas peur aux Bouchers de PORTES LES VALENCE, … Il faut bien le soutenir au petit Julien. 

Et puis, les arbitres, elle les aime bien, mais pas tous, surtout si on touche le petit…et quelquefois elle aime bien leur faire savoir. Mais alors, tenez vous loin, on sait jamais, car comme le disent ses deux petits, « elle n’y comprend rien, mais elle s’exprime » !!!…

Marie-Christine, Nicolas, Julien et Thierry,…la Saga des FAURE

Belle entame de saison pour l’USSS

Les Saint-Sulpiciens n'ont pas laissé respirer les Nîmois./ Photo DDM, Michel Viala
Les Saint-Sulpiciens n’ont pas laissé respirer les Nîmois./ Photo DDM, Michel Viala

Saint-Sulpice a inauguré sa saison par une victoire. La mêlée de la Lèze a bousculé sa rivale nîmoise.

> Le résumé. Saint-Sulpice a parfaitement négocié son premier match officiel. Au regard de l’étroitesse de l’écart final (+5), la victoire haut-garonnaise semble contestable. Seulement, l’apparence du chiffre est trompeuse. Les Saint-Sulpiciens, grâce à une mêlée conquérante et une parfaite concrétisation de leurs temps forts, ont posé les bases de leur victoire à l’entame des deux mi-temps. Après moins de dix minutes, l’ouvreur Maxime Boyer s’était illustré en inscrivant la bagatelle de dix points (10-0).

À la reprise alors que le tableau d’affichage était favorable aux Hauts-Garonnais (13-7). Ces derniers ont fait le break au score (23-7) à la faveur d’un exploit personnel de l’ailier Gautier Beille concluant en bout de ligne. Menés (26-7) avant l’heure de jeu, les Gardois ont alors proposé un jeu un plus ambitieux. Un jeu de déplacement, mouvement qui a fragilisé la défense saint-sulpicienne. À l’ultime minute de jeu, les Nîmois ont même arraché le point de bonus défensif par le centre remplaçant, Charles Robbe. Un point de bonus qui aura certainement son importance au terme de la phase de classement.

> Les hommes. Antony Roux a apporté une stabilité à la mêlée locale. Son vis-à-vis, Helias Nouri n’a pas passé un bon après-midi. Pierre Cabot, en numéro 8, a bien dynamisé le jeu. La botte de Maxime Boyer a été précieuse. Quant à Benjamin Roquebert, il est toujours aussi précieux au centre de l’attaque.

À Nîmes, les remplaçants ont été à la hauteur de leur réputation. L’ouvreur Romain Aleyrangues a permis à sa formation d’empocher le bonus défensif.

> Il a dit.Jean-Pierre Olzewski (coprésident de Saint-Sulpice- sur-Lèze) : «On est satisfait de débuter la saison par une victoire. On empoche quatre points face à une excellente équipe. On peut préparer la venue de Roval avec un peu plus de sérénité.»

Aux Espoirs le Challenge du Comminges

 

Après avoir sorti Montesquieu-Volvestre et Muret aux tours précédents, les Espoirs de l’USSS étaient opposés à Montrejeau, ce Samedi 1er Septembre à 19h, au Stade de la Bouque-de-Lens à Mazères du Salat, pour la finale du Challenge du Comminges. Face à des Commingeois solides et expérimentés, nos jeunes ont opposé une très belle résistance à l’image du sécateur Bellini, et ont fait la différence par leur talent offensif et leur dextérité, qui leur ont permis de marquer 3 essais d’excellente facture par Dinat(2) et Kevin Bonaldo , le dernier transformé par Souillés. Score final 17 à 14. Le Challenge du Comminges revient à ST SULPICE pour cette saison. Bravo à nos jeunes qui retrouveront la compétition officielle le 16  Septembre prochain par un déplacement à FLEURANCE.

Déjà vainqueurs du Challenge Fabien Capdeville la saison dernière, nos Espoirs ont été honorés ce Dimanche en lever de rideau du match USSS-NIMES ou ils ont pu présenter leurs trophées aux supporters et amis de l’USSS

 

L’Ecole de rugby recrute…

L’Ecole de rugby de la Vallée de la Lèze démarrera sa saison le Samedi 8 Septembre 2018, de 14 heures à 17 heures, au Stade Gaston-Sauret à St Sulpice, avec sa traditionnelle journée portes ouvertes . Anciens et débutants(dés l’âge de 5 ans) seront accueillis par les éducateurs et les encadrants qui leur communiqueront toutes les informations sur l’établissement des licences et le déroulé de la saison à venir.

Si vous souhaitez que votre enfant (garçon ou fille)rejoigne notre Ecole de rugby, n’hésitez pas à vous manifester. Le meilleur accueil vous sera réservé afin d’entrer dans la grande famille du rugby de la Vallée de la Lèze.